La Beuhtique – Boutique française de CBD

systeme-endocannabinoide

Le système endocannabinoïde (ECS)

Sommaire

Comment et pourquoi le CBD intéragit avec notre organisme ?

Les effets du cannabis sur le corps humain ont commencé à être étudié dans les années 1960-70. Cela a permit la découverte du système endocannabinoïde (ECS)qui est constitué par les récepteurs cannabinoïdes et leurs ligands naturels, les endocannabinoïdes (ce terme est utilisé pour la première fois dans les années 90).
Principalement étudié sur les humains et autres mammifères, on le retrouve chez de nombreux animaux, ces récepteurs sont présents dans tout l’organisme, aussi bien dans le système nerveux central que dans les tissus périphériques. Le ECS est essentiel aux processus de base de la vie. Il est responsable de fonctions majeures comme la modulation du plaisir, de l’énergie et le bien-être tout en rétablissant l’équilibre corporel face aux facteurs de stress externes.

ECS : Les deux types de récepteurs cannabinoïdes identifiés : CB1 et CB2.

Le premier récepteur, CB1 est principalement présent dans le système nerveux central et périphérique (cellules nerveuses et gliales: les cellules qui entourent les neurones et qui contrôlent l’environnement de ceux ci), ainsi que dans les testicules ou l’utérus, le système cardiovasculaire, le tube digestif, le foie, le, pancréas le système immunitaire, la vessie, les cellules rétiniennes et endothéliales, mais en bien moindre quantité. Ce récepteur est donc impliqué dans les effets psychotropes des cannabinoïdes.

Le second est CB2, est présent essentiellement dans les cellules du système immunitaire (au niveau de la rate, du thymus et de la moelle osseuse), il est donc impliqué dans les effets immunomodulateurs qui servent à modifier la réponse immune de l'organisme sans majorer le risque infectieux ou tumoral.
On retrouve également le récepteur CB2 dans le cerveau, l’intestin, la rate, le foie, les reins, les glandes endocrines, et les organes reproducteurs.
Ainsi, beaucoup de nos organes, membranes et tissus contiennent les deux récepteurs, cependant ils sont tous les deux une action différente.

systeme-endocannabinoide

De quoi est composé le système endocannabinoïde (ECS) ?

Le système endocannabinoïde est un vaste réseau, il est composé de récepteurs endocannabinoïdes sur lesquels se fixe les endocannabinoïdes qui sont régulés par différents enzymes(qui sont principalement des protéines dont le rôle est de catalyser les réactions chimiques des êtres vivants).

Les récepteurs cannabinoïdes dans l’ECS :

Comme nous l’avons vu précédemment, les deux récepteurs principaux du système endocannabinoïde sont CB1 et CB2. L’abréviation CB vient de l’anglais « Cannabinoid Binding receptor ».

Les endocannabinoïdes dans l’ECS

On distingue deux principaux cannabinoïdes endogènes :

- l’anandamide : qui agit au niveau de nombreuses fonctions : modulation de la mémoire (hippocampe), des émotions (amygdale), de l'activité motrice entre autres.

- le 2-AG (2-arachidonoylglycérol) : qui est très présent dans le système nerveux central, avec des effets neuromodulateurs cannabinoïdes.

Ce sont des composés lipidiques qui ne peuvent pas être stockés dans des vésicules synaptiques, ce qui les différencie des neurotransmetteurs classiques. Ces neurotransmetteurs sont construits à partir de lipides (graisses ou huiles) ce qu’on retrouve également dans les phytocannabinoïdes présents dans le cannabis.

Si les huiles de CBD ont pour base des huiles tel que l’huile de chanvre et l’huile de coco ou si nous vous indiquons de mélanger vos fleurs afin de les consommer en tisane ou dans des recettes est dû au fait que le la structure lipidique des cannabinoïdes comme le CBD ou le THC les rend liposolubles.

Les enzymes dans l’ECS :

Comme nous l’avons vu précédemment les endocannabinoïdes sont des neurotransmetteurs construits à partir de lipides.
Les différentes enzymes ont un rôle de transformation et de régulation de ces lipides en endocannabinoïdes qui sont l’anandamide et le 2-AG. Deux enzymes sont étudiées dans pour comprendre le rôle qu’à le CBD sur nous :

- L’enzyme FAAH (Fatty acid amide hydrolase) qui a pour rôle de dégrader l’anandamide, ce qui crée une augmentation de la concentration d’anandamide dans le cerveau. Cette enzyme est très intéressante car une augmentation d’anandamide à notamment pour effet de réduire l’anxiété.

- L’enzyme MAGL (monoacylglycérol lipase) permet de réduire l’activation du 2-AG, depuis 2018 cet enzyme est particulièrement étudié dans le but d’innovations thérapeutiques qui permettraient de développé de nouveaux traitements pour des maladies qui n’en ont pas ou qui sont peu efficaces comme le montre cette étude.

systeme-endocannabinoide

Interaction entre le CBD et l’ECS :